Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 10:38
Ecoquartier Fluvial Mantes la Jolie- Rosny sur Seine au point mort_ 7 Octobre 2015

Eco quartier Mantes la Jolie/ Rosny sur Seine au point mort.

C’est l’entrefilet de la rubrique « indiscrets » de la Gazette du Mantois du mercredi 7 Octobre 2015.

Source : Gazette du Mantois du 7 octobre 2015.

« Les promoteurs ne s’y intéresseront pas avant l’arrivée du bus en site propre et RER E à Mantes la Jolie prévus en 2022. »

On mesure dans cette phrase toute la fragilité de ce projet de 5000 logements.

Ce projet se situe dans la continuité directe d’une ZUP construite dans les années 60, à l’époque « le comble de la modernité ». (Tout comme ce qu’on nous promet pour le projet d’écoquartier)

Cette greffe (la moitié des habitants de Mantes la Jolie) n’a jamais pris avec le tissu urbain existant.

Lui greffer un autre quartier (même « éco ») de 15000 habitants n’arrangera rien au problème.

Et ce n’est pas un problème de transport, c’est un problème d’équilibre emploi/habitants.

Dès 2007 le Mantois est amené à servir de « base arrière économique et résidentielle au développement de la Défense » portée par l’ OIN Seine Aval.

A bien y regarder c’est aussi la promesse faite aux banlieusards côté Est de Paris, coté Poissy et côté Cergy !

Il y a fort à parier que le développement de la Défense montrera vite ses limites en matière d’offre d’emploi face à une demande en augmentation.

D’autant plus que la Défense ne concentre quasiment que de l’activité tertiaire facilement dé localisable.

En conclusion, ce n’est pas tant le taux de construction de logements qui devrait nous préoccuper mais celui du taux de création d’emploi.

Article précédent à relire :

Eco quartiers Franciliens : Les ghettos du futur

Comme d'habitude vous pouvez:

Vous abonner à la « news letter » colonne de droite en bas

Laisser un commentaire ci-dessous

Partager cet article

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article

commentaires

Hepiegne 08/10/2015 08:57

Bonjour Corinne
J'ai une greffe de10000 habitants s venir a Maison Blanche dans un quartier résidentielle aux voies étroites, le RER e sera utile pour la mobilité vers Paris et ouest. L'impact environnemental est loin d'être négligeable. Le dispositif pense pour collecter l'eau de pluie peut maintenant être revu et on verra pour les voitures et les enfants ce qui se fera en priorité. 15000 c'est énorme !
Merci pour cet article

lautreechoduquartierfluvial 08/10/2015 10:07

Bonjour Olivier.

Le problème de nos élus est qu'ils souffrent d’amnésie chronique.
Dans les années 60/70 le modèle " ZUP" , "villes nouvelles" à été mise en œuvre, le bilan a été catastrophique et pourtant c'était une période de plein emploi.
Aujourd'hui on continue à miser sur ce modèle de "grands ensembles" tout en sachant qu'il contribue à accentuer le déficit emploi/ logements et qu'il crée des conditions de vie lamentables.
Les politiques ont réussit à nous faire croire que leur vision de l'avenir était aussi la notre.
Mais à tout moment il nous est possible de réagir et de dire NON.

Michel 07/10/2015 20:15

Votre analyse sous l'angle d'un nombre limité d'emplois disponibles pour les 15000 nouveaux habitants est intéressante. Au-delà de cet aspect, il est de toute façon grand temps d'arrêter de manger des terres arables, il faut un projet qui laisse le maximum de place à une agriculture bio, mélangée avec des parties boisées, des chemins. Pour moi, les voitures n'auraient pas droit de cité sur une bonne partie de l'espace. Il faudrait idéalement que la zone crée soit souveraine sur le plan alimentaire, ce qui limiterait automatiquement le nombre de logements à créer...

lautreechoduquartierfluvial 08/10/2015 09:46

merci pour ce commentaire.

Problème complexe que l'occupation des sols. Chaque commune à une situation géologique ,géographique, économique ,sociale ,modale différente .Les lois successives liées à la construction de logements imposent des schémas et des quotas qui ne sont pas applicables partout.Le Mantois a toujours souffert de sa proximité avec la vile lumière en déficit récurent de possibilité de logements par rapport aux emplois qu'elle crée.C'est un système qui s' auto entretient générant des besoins croissants entre les périphéries "dortoirs" et la capitale "centre économique et administratif ".

Évoluer raisonnablement devrait conditionner la création de chaque logement à la création d'un emploi pérenne de proximité .
A l'heure actuelle c'est le raisonnement inverse que l'on suit , on nous dit chaque création de logement génère X emplois directs et X emplois indirects.(statistiques basées sur des études introuvables).
En bref la maxime " Quand le bâtiment va , tout va" à encore de beaux jours devant -elle !

Quant à l'autosuffisance alimentaire ou énergétique c'est un idéal , le propre d'un idéal et d'être quelque chose vers lequel on tend tout en sachant qu'on ne l’atteindra jamais.
J’imagine mal chaque habitant d'une agglomération ne consommer que l'énergie ou les aliments qui sont produits sur place.
Mais cela n’empêche pas de faire des efforts dans ce sens.

Présentation

  • : eco quartier fluvial Mantes Rosny l'autre echo du quartier fluvial
  • : Lanceurs d'alertes. contre l'urbanisation intensive. contre l'éco quartier fluvial Mantes Rosny. Faire entrer la nature en villes,OUI . Faire entrer la ville dans la nature,NON Pour une autre vision du developpement durable. Contre le green washing. Pour un développement équilibré. Pour la protection de la biodiversité.
  • Contact

Recherche