Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 17:26

Les  projets d’ « Eco quartier Fluvial Mantes Rosny » et

« prolongement du RER Eole jusqu'à Mantes la Jolie » seraient

« menacés par le Grand Paris » !


article de Medhi Gherdane publié dans le Parisien du mercredi 11 Décembre 2013 

Menace sur l'éco quartier Mantes Rosny


 

Michel Vialay ,maire de Mantes-la-Jolie , lance une alerte sur:

·         Le prolongement du RER Eole jusqu'à Mantes la Jolie

« Le 1er Tronçon entre Paris et la défense, le plus couteux, mobiliserait selon lui une grande partie des budgets disponibles » 


Ce n’est pas faux !

1.   Globalement et sommairement le projet à été estimé à 3,7Millard € , le conseil du STIF à demandé une réduction de 15 % pour respecter un cout de 3.14 M€ .( infrastructures ,hors matèriel roulant)

      Quoi qu’il en soit l’extension du RER Eole ne permetra qu’1 train de + aux heures de pointe (trajet Mantes / StLazare ) et  la ligne de bus pour la Défense sera supprimée.


Trafic vers Paris, tous types de trains confondus  trajet Mantes/St Lazare.

Aujourd’hui trafic / heure, aux heures de pointe du matin et du soir 

4 directs Paris St Lazare

3 omnibus (6 arrêts)

A partir de 2020 ? trafic / heure, aux heures de pointe du matin et du soir 

2 directs, Paris St Lazare (éventuellement +1 direct La Défense venant de Rouen, à préciser)

2 semi direct Paris-Evangile (5 arrêts jusqu'à la Défense, 8 arrêts jusqu’a St Lazare-Haussmann puis encore 1 jusqu’a Evangile)

4 omnibus (9 arrêts jusqu’a la Défense, 11 jusqu'à  St Lazare-Haussmann, puis encore 1 jusqu’a Evangile)

Suppression de la ligne de bus  vers la Défense. 

2.  En parallèle il est prévu d’accroire la population en Seine Aval au rythme de 2500 logements par an. (Sans compter l’accroissement de la population en petite couronne à l’Ouest de Paris).

La question de Michel Vialay est donc pertinente « L’état et la Région auront-ils toujours les financements quant il faudra relier Mantes à la Défense ? » A cela  j’ajouterais :

Ce projet est il compatible avec la LNPN ?

La  création de cette ligne va-t-elle solutionner la saturation actuelle et future ?

L’échéance de 2020 (dans 7 ans) sera-t-elle respectée ? 


·         La construction de l’éco quartier Fluvial Mantes Rosny

Selon lui : « Sans dessertes convenables, il sera difficile de convaincre les promoteurs ».

Ce n’est pas faux !, mais à la place de  « convaincre les promoteurs » j’aurais aimé l’entendre dire « susciter l’intérêt des futurs habitants ».Notre territoire est à promouvoir et non pas à vendre.

La localisation du projet ne fait pas réver , il s'agit d'implanter :

2400 logements (7200 habitants) dans un rayon de 500m autour de station d'épuration de l'agglomération

2520 logements (7500 habitants) directement collés à la ZUS du VAL FOURRE


 2013 plan step et VF -copie-1


De plus les opérations de logements  en cours dans le Mantois peinent à se monter et à se vendre faute de création d’emploi sur le secteur. A  budget égal les acquéreurs éventuels  préfèrent investir plus près de Paris.

 

Selon lui  «  Le projet de nouvel échangeur n’aurait qu’un intérêt relatif »

Ce n’est pas faux !

1.   C’est un investissement fort couteux en aménagement et en fonctionnement(voir notre article)

2.   Sa localisation pose problème. L’ARS (Agence Régionale de Santé) a fait part de son opposition à cette  réalisation qui se situe dans le périmètre du champ captant d’eau potable du forage de Buchelay.

3.   Tout comme le projet d’éco quartier, cette réalisation fait  obstacle à une « continuité écologique majeure » et impacte des terrres agricoles.(12 hectares)

4.   La liaison écoquartier-échangeur couperait en 2 le boisement historique de « La Butte verte » lieu de détente et trés cher au cœur de tous les Mantais.( 8 ha seraient déboisés)

Ces 2 projets sont intimement liés, ils partent tous 2 du postulat qu’on en a absolument besoin et en plus qu’on en a les moyens.

Concernant le futur échangeur, ses usagers via le prolongement de la  «  dorsale » ou via « la RD 110 » pourront faire le même trajet sans payer  2€60.

C’est un double emploi, comme quelqu’un qui porterait à la fois une ceinture et des bretelles !

 

 

En réponse aux doutes émis par Michel Vialay, Madame Françoise Descamps (également à l’initiative du projet de l’éco quartier) déclare « Michel Vialay mélange tout ! »

 « Le RER E arrivera en 2020 .Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé 1 milliard d’Euros pour son financement»

Ce n’est pas faux ! le projet est financé...en partie.

Le RER Eole arrivera donc en 2020, c’est certain, mais jusqu’où ?

Jusqu’à La Défense ?

Jusqu’à Montesson ?

Jusqu’à Poissy ?

 

Mme Descamps affirme « Quant à l’Eco quartier, le calendrier est tenu »

C’est une contre- vérité! le projet à franchi quelques étapes, à marche forcée, mais le calendrier optimiste des procédures est en retard.

Restent encore les dossiers « dérogation de destruction d’espèces protégées » et « dossier loi sur l’eau » qui peuvent prendre… un certain temps !

 

Mme Descamps affirme « C’est très électoraliste de susciter des inquiétudes !»

Ce n’est pas faux! nombreux en font leur fond de commerce en période pré-électorale.

Que celui qui n'en n'a jamais usé lui jette la première pierre !

 

 

En conclusion

Monsieur Vialay, les doutes que vous exprimez sont des éléments majeurs pour la déclaration d’intérêt publique du projet de « ZAC Eco quartier Fluvial Mantes Rosny ».

Vous aviez tout loisir d’en faire part au commissaire enquêteur durant l’enquête  publique.

A la lecture de l’article de Mehdi Gherdane paru dans le journal « Le Parisien » on comprend mal la finalité de vos déclarations.

Quel est l’objet de l’expression de vos doutes ?

Souhaitez-vous renoncer au projet d’éco quartier?

Souhaitez-vous des garanties de financement ?


Compte tenu de la tension existant entre les acteurs locaux avant et pendant cette période pré électorale, il serait facile pour les opposants à ce projet, de surfer sur la vague (que dis-je, sur le tsunami) des intérêts divergeants  des uns et des autres.

 

Au fil du temps ,notre avis n’a pas changé sur le projet d’éco quartier fluvial Mantes Rosny.

Les études diverses et variées, bien qu’incomplètes, confirment notre opinion première.

Les bénéfices attendus sont surestimés par rapport au cout réel du projet.

Une densité bien supérieure aux  projets concurrents .Cela ne fait "réver" personne.


De nombreuses incertitudes persistent quant à la faisabilité financière de ce projet.

Et surtout l’aspect des impacts environnementaux est sous évalué (biodiversité, qualité de vie, qualité de l’air, proximité de la station d'épuration au coeur du projet,proximité du Val Fourré,éloignement des gares ) .

 

Ce serait faire preuve de grande sagesse que de renoncer à ce projet.

En matière d’aménagement du territoire, cette zone, par sa richesse en biodiversité et sa localisation sur un axe majeur de continuité écologique, gagnerait à être classée en Espace Naturel Sensible.

Si le Mantois à bien un atout que les autres territoires n’ont pas, c’est sa richesse écologique.

Il serait temps que les aménageurs du territoire prennent conscience  qu’ urbanisation intensive et maintien de la richesse environnementale sont deux objectifs diamétralement opposés.

 

En savoir plus:

04.12.2013 "La métroplole du Grand Paris un danger pour la Vallée de la Seine " CP

 

Votre avis nous interresse,vous pouvez:

Vous abonner à la "news letter" en haut à droite

Laisser un commentaire ci-dessous"


 

Partager cet article

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Revue de presse
commenter cet article

commentaires

Michel Aubert 14/12/2013 22:01


Bonsoir,


Je trouve également cette analyse très pertinente. Avoir un projet d'éco-quartier n'est pas mauvais en soi, par contre sa grande taille, 5.000 logements, et les aménagements routiers prévus pour
le desservir, font que le côté "éco-" en prend un sacré coup. Il me semble impossible de soutenir un tel projet à 100%. Le Mantois est peut-être autosuffisant au niveau alimentaire pour se
permettre de bouffer encore ces nouvelles terres arables ?


Cordialement,


Michel Aubert. 

lautreechoduquartierfluvial 15/12/2013 07:43



Bonjour.


Construire sans détruire vaste programme!


C 'est un sujet de fond qui aurait pu être abordé lors de la concertation.


L' eco quartier est un projet de grande taille ,les impacts sont proportionnés.


Il ne faut pas le voir comme un projet isolé,mais faisant partie d'un vaste programme .


Rares sont les habitants du Mantois qui en mesurent l'ampleur.


Pour avoir une vison globale des Zones d'Aménagement Différés ( ZAD ) vous pouvez consulter le site interactif cartélie de l'Opération d'Interet National Seine Aval ( OIN )_en
lien_


Sur les 390 hectares de terres cultivées de la Plaine de Buchelay 100 hectares ont déjà été grignotées par des projets.


Comme c'est fait au coup par coup,personne ne s'en apperçoit !


A terme c'est la totalité des surfaces cultivées qui ont vocation à être "aménagées"


Alors l'étalement urbain , et le "mal vivre" qui va avec ,on en discute ?


Merci pour l'interet que vous portez à nos articles.


 



Marc Jammet 12/12/2013 22:09


Je trouve cette analyse très pertiente.


Un membre du comité "l'autre écho du quartier fluvial" qui suit cette actualité de près

lautreechoduquartierfluvial 13/12/2013 05:29



Bonjour Marc


Savoir raison garder,analyser ,agir pour l'interet commun et général ,agir en faveur de l'environnement ,être économe de nos deniers,ne pas ajouter de la dette à la dette ,on n'en demande pas
plus.


Le mieux est l'ennemi du bien.


L'ambition de nos élus n'est pas la notre.


Y aura-t-il un arbitre pour tempérer leurs "égo" ?



OLIVIER 12/12/2013 21:47


bonsoir


Beaucoup de projets pour les transports cote ouest ou est de Paris et pour le Grand Paris aux finances trop courtes. Il ne faut pas hésiter : Gardons nos espaces verts qui ne
font qu'améliorer la qualité de vie de ses habitants. Ceux qui vivent au bord de mer, comme on a pu le voir en Picardie cette semaine, en savent quelque chose ! Ce n'est pas ruineux et on
préserve sa nature. Le choix est très simple : respirons mieux et stop aux dettes infernales par tête d'habitants.


Olivier

lautreechoduquartierfluvial 13/12/2013 05:14



Bonjour


Merci Olivier pour ce commentaire.


Concernant le site choisi pour implanter le projet d'urbanisme "éco quartier fluvial Mantes-Rosny " il ne s'agit pas d'un espace vert mais d'un espace naturel ce qui est sensiblement différent.


L'art de l'aménagement du territoire consiste à le faire évoluer intelligement en tenant compte de son état initial et des impacts de son évolution.


L'équilibre emploi / habitat /transport = qualité de vie.


Les espaces naturels de cette qualité sont précieux,rares ,leur urbanisation ,un gachis.


Il est important de maintenir une coupure d'urbanisation périurbaine à cet endroit.


Comme tu le fais remarquer ce n'est pas ruineux et on préserve la nature.


 


 


 


 



Présentation

  • : eco quartier fluvial Mantes Rosny l'autre echo du quartier fluvial
  • : Lanceurs d'alertes. contre l'urbanisation intensive. contre l'éco quartier fluvial Mantes Rosny. Faire entrer la nature en villes,OUI . Faire entrer la ville dans la nature,NON Pour une autre vision du developpement durable. Contre le green washing. Pour un développement équilibré. Pour la protection de la biodiversité.
  • Contact

Recherche