Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 13:20

L’autre écho du quartier fluvial vous présente ses

Meilleurs Vœux naturalistes pour l’année 2017

 

la sablière, brouillard givrant.

 

Nous ouvrons la porte de 2017, faisons un bilan rapide de l’année écoulée sur les « Hautes Garennes ».

 

Quoi de neuf sur le projet d’ éco quartier sur les Hautes Garennes en 2016 ?

Quel éco quartier ? L’ éco quartier on n’en parle plus !

  • Coté Mantes la Jolie, les Hautes Garennes sont identifiées au Projet d’Aménagement et Développement Durable comme « réservoir naturel ».
  • Coté Rosny sur Seine idem, tous les terrains dans l’emprise de la ZAC retrouvent leurs zonage N et les EBC sont restaurés.
  • Le projet de transport en commun en site propre ne traversera pas les hautes Garennes et le site de remisage prévu coté Rosny est refusé par la municipalité.

Quoi de neuf coté naturaliste ?

 

La présence et la reproduction du crapaud calamite (espèce protégée et très rare en Ile de France) est confirmée aux abords de la station d’épuration de la GPSO .Ce site est le plus aval connu dans la répartition cette espèce en Seine Aval. Sur ce site l’espèce reste menacée par l’activité de stockage de déchets qu’une entreprise  exerce à proximité (sans autorisation).

Pour la faune – flore l’année 2016 à été assez mauvaise. Précipitations accrues en Mai, inondations anachroniques début Juin, sécheresse estivale . Sale temps pour la nature, le climat se dérègle.

Une découverte botanique cependant : Cotonnière à feuilles spatulées, Filago pyramidata, très rare et classée Vulnérable sur la liste rouge de la flore d’Ile de France (une quarantaine de stations en Ile de France).

La sécheresse a eu aussi des incidences positives car propice à l’observation des orthoptères (criquets, sauterelles) avec une belle présence du magnifique Criquet italien (Calliptamus italicus).

Un oiseau nicheur rare nous a également réjoui par sa présence et s’est reproduit sur les Hautes Garennes, mais je ne peux en dire plus …

 

En conclusion, ce secteur confirme sa forte valeur environnementale, il reste encore de belles découvertes naturalistes à faire sur les Hautes Garennes. Encore faudrait-il que ce site soit protégé des intrusions récurrentes, des dépôts de déchets, des impacts des activités sportives et récréatives dont il fait l’objet et qui dégradent considérablement la qualité et la tranquillité de ce réservoir naturel.

 

Comme d'habitude vous pouvez:

Vous abonner à la « news letter » colonne de droite

Laisser un commentaire ci-dessous

 

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet Biodiversité
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 10:38
Ecoquartier Fluvial Mantes la Jolie- Rosny sur Seine au point mort_ 7 Octobre 2015

Eco quartier Mantes la Jolie/ Rosny sur Seine au point mort.

C’est l’entrefilet de la rubrique « indiscrets » de la Gazette du Mantois du mercredi 7 Octobre 2015.

Source : Gazette du Mantois du 7 octobre 2015.

« Les promoteurs ne s’y intéresseront pas avant l’arrivée du bus en site propre et RER E à Mantes la Jolie prévus en 2022. »

On mesure dans cette phrase toute la fragilité de ce projet de 5000 logements.

Ce projet se situe dans la continuité directe d’une ZUP construite dans les années 60, à l’époque « le comble de la modernité ». (Tout comme ce qu’on nous promet pour le projet d’écoquartier)

Cette greffe (la moitié des habitants de Mantes la Jolie) n’a jamais pris avec le tissu urbain existant.

Lui greffer un autre quartier (même « éco ») de 15000 habitants n’arrangera rien au problème.

Et ce n’est pas un problème de transport, c’est un problème d’équilibre emploi/habitants.

Dès 2007 le Mantois est amené à servir de « base arrière économique et résidentielle au développement de la Défense » portée par l’ OIN Seine Aval.

A bien y regarder c’est aussi la promesse faite aux banlieusards côté Est de Paris, coté Poissy et côté Cergy !

Il y a fort à parier que le développement de la Défense montrera vite ses limites en matière d’offre d’emploi face à une demande en augmentation.

D’autant plus que la Défense ne concentre quasiment que de l’activité tertiaire facilement dé localisable.

En conclusion, ce n’est pas tant le taux de construction de logements qui devrait nous préoccuper mais celui du taux de création d’emploi.

Article précédent à relire :

Eco quartiers Franciliens : Les ghettos du futur

Comme d'habitude vous pouvez:

Vous abonner à la « news letter » colonne de droite en bas

Laisser un commentaire ci-dessous

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 10:11

2014 10 03 réunion publique 

 

 

 

 

« L’écoquartier on n’en parle plus »


 

C’est ce qu’a déclaré spontanément Michel Guillamaud le Maire de Rosny Sur Seine  à l’issue de la 2ème réunion publique d’information aux habitants le Vendredi 3 Octobre 2014 à 20 h30.


                Cependant en Ile de France l’état et la région  aidés par l’IAU  élaborent ensemble le  Schéma Régional de l'Habitat et de l'Hébergement SRHH.

 

Le président de région Jean Paul Huchon se fait fort de raisonner les maires récalcitrants en leur rappelant que le cofinancement de certains équipements publics sont directement liés à la réalisation de logements.

La menace est claire, pas de logements, pas de subventions ! 

 

Selon l’IAU  43 « sites prometteurs », représentent  un total de  108 530 logements programmés à la construction d’ici 2020, le projet Mantes –Rosny y contribue à hauteur de 4000 logements (le chiffre aurait donc baissé).

On mesure d’autant plus aujourd’hui toute l’utopie d’atteindre l’objectif de 70.000 nouveaux logements par an en Ile de France.

Cette utopie s’appuie sur  un besoin qui est passé de 60 000 à 70 000 logements /an pour l’Ile de France, soit une augmentation de plus de 10% pendant l’élaboration du SDRIF.

Le problème du logement réside le plus souvent du déséquilibre emploi/habitat.

 L’emploi s’est concentré sur la capitale sans création de logements associés,alors que la grande banlieue est en déficit d’emplois.

 La région  n’entend pas inciter les grandes entreprises à se délocaliser, elle propose de créer des bases arrières, citées dortoirs, d’où les franciliens continueraient à effectuer  quotidiennement des migrations vers la capitale.

 


« L’éco quartier Fluvial Mantes-Rosny on en parle encore ».


Telle une bernique accrochée à son rocher, l’Epamsa et l’Epfy ne comptent pas lâcher cette opportunité foncière.

Récemment, le 24 07 2014, l’Epamsa  a édité une nouvelle plaquette  publicitaire.


D’autre part l’Epamsa ,semblant mesurer toute l’incongruité de coller un éco quartier à une Zone Urbaine Sensible,entend résoudre le problème à sa façon.

L’Epamsa à donc  déposé un dossier  pour faire  obtenir le label « éco quartier » au Val Fourré.


Reflet de notre société, tout est question d’étiquette et de publicité !


Cependant ,si  sur une crotte de chien  on pose l’étiquette  « Riche en Protéines et minéraux_100 % Naturel » (ce qui est vrai) cela ne va pas pour autant  nous donner l’envie d’en manger !

 

En conclusion restons vigilants , ce projet fou ,qui va impacter durablement  le Mantois tant au niveau financier qu'environnemental , est un feu dont les braises sont toujours chaudes.


Qui saura proposer une solution alternative d'aménagement des Hautes Garennes pour éviter au Mantois ce qui s'annonce avec certitude comme un gouffre financier ?

Pourquoi pas une Réserve Naturelle Régionale ?

Trouvons ensemble une issue adaptée à ce projet inadapté .

 

 

Sources documentaires :

2014 07 14 Nouvelle  plaquette publicitaire Eco quartier mantes Rosny

Grand Paris du logement 43 sites prometteurs identifiés

Note rapide IAU IdF /Loi Alur : l’essentiel du volet planification

Loi ALUR du 24 Mars 2014 : Entrée en vigueur des principales mesures en urbanisme et planification

Le schéma Régional de l’Habitat et de l’Hébergement

Les  nouveaux maires qui stoppent les programmes  de construction

2014 09 15 _Le Val Fourré veut devenir un éco quartier 

 

Comme d'habitude vous pouvez:

Vous abonner à la « news letter » en haut à droite

Laisser un commentaire ci-dessous

 


Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 18:56

Du 13 Juin au 13 Juillet 2013 (31 jours)

se déroulera sur les communes de Mantes la Jolie et de Rosny sur Seine

Une enquête publique unique portant sur:

  • la déclaration d'utilité publique et parcellaire de la ZAC "Eco Quartier Fluvial",
  • la mise en compatibilté des documents d'urbanisme de ces communes 
  • le parcellaire en vue de déterminer les parcelles à exproprier pour la réalisation du projet et de rechercher les propriétaires

 

Lieux de l’enquête

 

Mairie de Mantes-la-Jolie :

- du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00 (nocturne le mardi soir jusqu’à 19h00) ;

- le samedi de 9h00 à 12h00

 

Mairie de Rosny-sur-Seine :

- le lundi, mardi et jeudi de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h30 ;

- le mercredi de 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30 ;

- le vendredi de 08h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h30 ;

- le samedi de 09h00 à 12h00

 

ou des registres à feuillets  sont destinés à recevoir les observations du public.


 

Les documents disponibles sur internet:

Site de la prefecture:

Avis d'enquète 

Avis tacite de l'Autorité Environnementale

Avis de l'Autorité Environnementale sur la mise en compatibilité du PLU de Mantes la Jolie

Avis de l'autorité environnementale sur la mise en compatibilité du PLU de Rosny sur Seine

 

Site de l' EPAMSA:

A la demande du commissaitre enqueteur tous  les documents de l'enquete publique sont consultables sur le site de l'EPAMSA   (CLIQUEZ ICI) 


Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 15:26

 Le cancer des grands ensembles crées dans les années 70

ronge toujours la France !

 

A cette époque les symptomes sont les suivants:

Industrialisation de la Seine Aval(secteur automobile)=plein emploi et forte croissance démographique en partie liée à l'émigration=besoin de logements

En remède

On identifiait à la hâte des terrains à faible valeur marchande et donc éloignés du centre ville et plus facilement mobilisables pour une urbanisation rapide

On créait des  modèles urbains standardisés qu'on copiait -collait à l'infini, sans se préoccuper du contexte urbain,modal,social et environnemental de leur localisation.

L'implantation relevait plus d'opportunités foncières que de réelle volonté d'urbaniser de façon équilibrée.

On se préoccupait peu de l'éloignement du lieu de travail,ni de créer des transports avant de bâtir.

On se préoccupait peu de créer des liens avec les habitants des centres anciens.

 

En 1959 création de la Z U P (Zone Urbaine Prioritaire ) du Val Fourré

125 hectares=8200 logements=22100 habitants (2.7 h /logement)= 18 ans de travaux de 1959 à 1977

val fourréComme dans le futur Eco quartier Fluvial Mantes Rosny

Un paysage exceptionnel,que le Val Fourré à largement dévalué

(et que l'Eco quartier Fluvial Mantes Rosny va achever)

Des logements en hauteur et des grands espaces de verdure.

La proximité de la Seine et de la Butte verte,des équipements sportifs et scolaires,des commerces,des transports(en théorie)

Seulement à cette époque,il y avait encore du travail.

 

L'être humain supportant mal les conséquences d'une forte concentration,rapidement les classes moyennes qui en avaient les moyens s'évadèrent vers l'idéal pavillonnaire=paupérisation de la ZUP

Avant même d'arriver à l' achèvement  de la construction de ce quartier , dégradation rapide du cadre de vie,on atteint alors 85 % de logements sociaux.

Le point d'orgue est atteint en 1991 avec les célèbres émeutes du Val Fourré.

Prise de conscience  Nationale du problème local ,démolition progressive de 13 des grandes tours et de plusieurs barres.

En 2005 intervention de l'Etat = programme ANRU = 410 millions €  pour les grands ensembles du Val fourré et de Mantes la Ville=démolition et reconstruction des logements à 1 pour 1(ou presque)

avec respatialisation (étalement ) des logements sociaux reconstruits

4% au Val Fourré ,70% dans l'agglomération,26 % dans le département.

Depuis 1992: 20 ans de travaux de réhabilitation,qui continuent encore aujourd'hui,pour soigner la maladie de la ZUS du Val Fourré.

Et pourtant climat social toujours tendu ,dernières échauffourées pendant les élections présidentielles de 2012.

 

Aujourd'hui,appel à projet ,après appel à projet,les éco quartiers de grande taille se multiplient .

La maladie de la construction de masse,dont tous semblaient avoir compris les causes et les effets ,est en recrudescence .

Avec l'Eco quartier Fluvial Mantes Rosny c'est exactement la même évolution qu'on nous propose.

21 ans de travaux ,et en même temps évasion des classes moyennes pionnières,paupérisation puis réhabilitation à grands coups de millions d'€uros.

La construction de masse n'a rien de viable ni de durable,le passé l'a démontré !

Ainsi l'Europe,l'Etat,la Région,le département ,la CAMY s'apprêtent à s'engager à nouveau dans cette spirale infernale qui à déjà tant fait de dégâts.

Les opérations de logement  récentes du Mantois peinent à se vendre,le marché est tendu et concurrentiel.

Quels investisseurs pense-t-on attirer pour un projet de grand ensemble collé à une zone qui occupe la 4 ème place au podium des 157 Zones Urbaines (ZUS) les plus sensibles d' Ile  de France (1 source INSEE) et identifiée comme une des 15 Zones Prioritaires de Sécurité (ZPS) à l'echelle Nationale (2)

 

 

Certes la présentation  et le contexte sont différents:

Nous ne sommes plus en période de plein emploi,mais en période de crise mondiale et européenne:

croissance proche de zéro et à la baisse,endettement maximal,faible vision à court et à moyen terme,faible natalité.

 

On  ne parle plus de confort et de modernité mais de développement durable.

Ce projet ne s 'intègre pas dans un tissu existant ,il gangrène le dernier espace naturel périurbain.

L'opportunité foncière est toujours le motif,mais on l'a rebaptisé "préoccupation environnementale" et qualité de vie.Tout cela enrobé de verdure !

L'éco quartier Fluvial Mantes Rosny = grand ensemble, mais plus vert !

 

 

Laurent CHALARD

Docteur en géographie de l'université Paris IV Sorbonne depuis 2008

Auteur ou co auteur d'une soixantaine d'ouvrages sur les thématiques de la géographie urbaine,la géographie de la population et la géographie politique en particulier de la France mais aussi en Europe.

Aujourd'hui consultant indépendant en aménagement du territoire .

 

Dans sa tribune du Figaro du 7 Octobre 2012 ,il titre:

" Eco quartiers Franciliens ,les ghettos du futur"

 

Il s'interroge :

"..Serions nous sur le point de répéter la même erreur que nos prédécesseurs des trente glorieuses,avec la construction massive de grands ensembles,devenus le symbole du mal urbain?

Mêmes utopies,mêmes effets ! "

"..La construction des éco quartiers repose sur une utopie,celle d'une ville verte,plus proche de la nature... Or l'histoire nous enseigne que les utopies ne se concrétisent pas toujours par des réussites,en particulier sur le plan architectural."

Ensuite

"...Le contexte est identique:un fort besoin de logements en Ile de France,même si les raisons diffèrent...

Aujourd'hui le phénomène relève plutôt de modification des caractéristiques des ménages (la décohabitation ,les familles monoparentales,2 divorces sur 3)

Combinée au déficit de construction des 20 dernières années.Dans un marché immobilier Francilien tendu,l'état intervient en lançant de grands projets dans l'urgence,prévoyant 55 000 nouveaux logements sociaux d'ici à 2016 en Ile de France"

"..Ces projets rappellent la politique des grands ensembles.

Leur masse jusqu'à 5 000 logements en faisant de véritables petites villes et non vraiment des quartiers greffés dans un tissu ancien,est la pire des choses au niveau de leur insertion urbaine.

Leur localisation apparait pour les plus importants ahurissante.

Trés éloignés qu'il sont du centre de la capitale,mais très proches de grands ensembles à problèmes.

 

"Le projet d'éco quartier des Hautes Garennes,sur les communes de Mantes la Jolie et Rosny sur Seine (Yvelines), en constitue l'exemple caricatural,ayant tout pour se transformer en "Val Fourré 2 ", l'un des quartiers les plus paupérisés de France."

 

"En outre l'importance du nombre de logements sociaux prévus,se basant sur une mixité sociale qui ne fonctionne pas à cette échelle,risque de conduire très rapidement à leur paupérisation par phénomène de dégradation des propriétés avoisinantes.

Les éventuels ménages plus aisés qui viendraient s'y installer risquent de les quitter très vite,comme ce fut le cas pour les grands ensembles.

Enfin le caractère à dominante collective,mode d'habitat rejeté par la population quand il n'est pas central,n'est pas justifié pour les projets de grande couronne ".

"..On peut se demander si la politique actuelle est bien adaptée à la situation.

Il faudrait des projets moins massifs,mieux intégrés à leur environnement urbain et mieux localisés.

Car de nombreux quartiers s'annoncent déjà comme des ghettos en devenir.

Espérons que la ministre de l'égalité des territoires et du logement,Cécile DUFLOT,théoriquement écologiste,reviendra à la raison et abandonnera les plus importants d'entre eux, à commencer par les Hautes Garennes,au risque d'être responsable d'un nouvel échec urbanistique et social cuisant".

 

L'analyse d'un expert de cette renommée n'engendre aucune controverse.

A cette analyse j'ajouterais que la construction de 55 000 nouveaux logements sociaux  d'ici à 2016 en Ile de France implique également le versement de 55 000 nouvelles "allocation- logement " !

 

La tribune de Laurent CHALARD n'est pas retranscrite ici dans son intégralité,cependant,nous ne pensons pas avoir dénaturé ses propos que vous pouvez trouver en intégralité et avec son autorisation sur cet excellent site (ici)

 

Votre avis nous intéresse :

Vous pouvez laisser un commentaire ci dessous

Nos articles vous intéressent ?

Vous pouvez les recevoir dès leur parution en vous abonnant à la "news-letter" en haut à droite.

 

 

 

1) source INSEE

2) Les Zones Prioritaires de Sécurité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 18:55

La mise à disposition du dossier d'étude d'impact s'est achevée  

C'était l'occasion de prendre connaissance du dossier et d'emettre un avis sur les registres

 

Notre collectif à donné son avis sur le projet

Vous pouvez en lire la synthèse en bas (1et 2 )

 

 

Je vais essayer de résumer les points qui ont attiré notre attention

La superficie de la zone est fluctuante elle varie de 200 à 220 hectares

L'affichage public est insuffisant en particulier pour l'information des nombreux riverains

Les registres mis à la disposition du public pendant la concertation ne font pas partie du dossier

Le résumé "non technique" est insignifiant (7 pages) les remarques du Ministère de l' Ecologie du Développement Durable et de l' Energie (avis de l'Ae) n'y figurent pas

Les raisons évoquées par l'EPAMSA relèvent plus d'opportunités foncières que de préoccupations environnementales

Le projet respecte peu l'esprit du Grenelle II,il est un exemple d'étalement urbain

 

La construction du projet représente 21 ans de travaux continus de 2014 à 2035 ,si tout va bien!

Pendant la même durée il faudra subir des difficultés de déplacement à cause de:

L'augmentation de la population et les véhicules qui vont avec

La création du nouvel échangeur A13 plaine de Buchelay , la liaison vers la RD113 à travers la butte verte, la liaison vers Buchelay

La création de la zone des Graviers phase II

Le doublement de la sortie avant le péage de Buchelay

Le nouvel échangeur Mantes Est

Le prolongement de la dorsale

La création de la ligne TZEN ( bus prioritaire réaménagement des rond-points)

La création de la ligne RER Eole et de ses voies de garage dans la butte verte (retards de trains pendant des années)

La refonte de la Gare de Mantes la Jolie (adaptations pour recevoir le RER Eole)

Les travaux liès aux autres opérations de logements

La création de la Ligne Nouvelle Paris Normandie(TGV)

Les travaux liés aux nombreuses opérations de logements dans le Mantois(autres ZAC)

 

Les autres projets de création  de logements ne sont pas quantifiées

La création du port se fera au détriment des nombreuses activités nautiques existantes

Le projet de stade nautique n'est pas décrit

L'impact sur le paysage est insuffisamment traité

L'état des lieux sur l'inventaire de la biodiversité ne porte pas sur une année complète

La zone étudiée est identifiée à forte valeur écologique (ZNIEFF), le SDRIFF 2008 y prévoit une "continuité écologique" ou "coupure d'urbanisation à maintenir"  à l'echelle régionale et non pas une urbanisation intensive

Pourquoi construire si près du gazoduc,de la station d'épuration et de son incinérateur

Le rythme de construction des logements en Seine Aval n'est pas proportionnnel aux créations d'emploi

Pas d'étude du bruit ni de la qualité de l'air à l'intérieur de la future ZAC

Les études de pollution des sols sont incomplètes

Les mesures pour compenser les dégradations sur la biodiversité sont insuffisantes

La mutiplication des activités sur la Seine(augmentation du fret ) en dégrade le caractère attractif

On attendait mieux sur le volet énergétique

 

Notre conclusion

Notre territoire va devenir invivable pour ses habitants et cela au détriment de ce qui faisait son attractivité

Ce projet est loin,très loin de pouvoir passer en " phase de réalisation "

En aucun cas ni le public ni les élus ne peuvent avoir une vision éclairée de ce projet tant les études sont incomplètes

Nous demandons que le dossier soit complété et à nouveau présenté à l'Autorité environnementale et au public

 

1) synthèse de l'avis de l'autre echo du quartier fluvial page 1

2) synthèse de l'avis de l'autre echo du quartier fluvial page 2

 

VOTRE AVIS NOUS INTERESSE VOUS POUVEZ LAISSER UN COMMENTAIRE CI- DESSOUS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 09:12

Saisie du dossier d'étude d'impact le 14 Mai 2012,l'Autorité Environnementale du Conseil Général de l'Environnement et du Développement Durable à rendu son avis délibéré le 25 Juillet 2012( à consulter ici )

 

Ci-dessous quelques extraits des remarques et recommandations de l'Autorité Environnementale

nb:en bas de page quelques pistes pour approfondir la question


 

_Le maitre d'ouvrage présente une ventillaton des surfaces très imprécise


_L'étude d'impact reste très insuffisante pour déterminer la part prise par le projet de l'éco quartier compte tenu du nombre de projets développés au sein du Mantois


_Le maitre d'ouvrage s'est exonéré de la constitution d'un état initial du bruit sur la zonne

L' Ae recommande la réalisation,dés le dossier de création,d'un état initial du bruit aux différents points importants du site conformément à l' article R122-3 II 2° du code de l'environnement.

 

_L'Ae note un accroissement important de la pollution de l'air et des gaz à effets de serre depuis 2007 

L'ae recommande d'indiquer dans l'étude d'impact,les dernières données disponibles relatives à la pollution de l'air et leur évolution dans le temps sur la station de Mantes la Jolie au regard des seuils rapelés P219.


_Le dossier présenté à l'Ae ne comporte qu'un inventaire incomplet des milieux naturels.

L'Ae recommande d'intégrer dans l'étude d'impact les éléments de la campagne 2012 d'inventaire des milieux naturels y compris la méthodologie précise appliquée (moyens humains déployés ,calendrier et temps d'observation consacrés aux observations de terrain.


_Le dossier ne démontre pas la capacité de la station d'épuraration à accueillir les eaux usées de l'ensemble des habitants de la ZAC éco quartier

L'Ae recommande de détailler,compte tenu des projets connus,les capacités de l'usine de traitement de Rosny sur Seineà acceuillir les eaux usées issues de la ZAC et pour les 5000logements(et potentiellement 12.500 équivalents habitants) prévus en 2036

 

_La motivation du choix d'aménagement au regard des préoccupations environnementales est quasiment absente de l'exposé.La richesse et la sensibilité environnementale du site justifieraient une approche plus qualitative.

L'Ae recommande de compléter l'étude d'impact,au regard des termes de l'article R.122-3- II (ancienne version applicable au présent dossier) par un exposé des raisons du choix final au regard des préoccupations environnementales.

Elle recommande en particulier de justifier en quoi les enjeux d'environnement sécifiques à ce site ont conduit à privilégier le scénario retenu,et ont été pris en compte dans le parti d'aménagement.

Elle recommande par ailleurs d'indiquer comment sera respectée la disposition grafique du projet de SDRIFF de 2008 relative à une continuité écologique ou coupure d'urbanisation à maintenir"

 

_La présentation des mesures(suppression/réduction ou compensation des impacts)présentent un défaut de clarté de présentation.

L'Ae recommande de décrire précisement,en les distinguant clairement,les impacts temporaires(liés à la phase chantier ou non) d'une part,et les impacts permanents d'autre part(liés à l'aménagement ou à son exploitation).

Le chiffrage des mesures pourra également s'en trouver facilité.

 

_Les mesures visant à réduire le bruit au plus proche de sa source dans le périmetre de la ZAC sont suggérées dans le dossier sans être pour autant suffisamment formalisées

L'Ae recommande que soient précisées le mesures sur lesquelles le maitre d'ouvrage s'engage pour réduire l'impact des bruits exogènes(notamment issus des infrastructures de transport) et endogènes(déplacements,machineries,ect.) sur la ZAC

 

_L'infiltration des eaux pluviales sur les parcelles privées pourrait avoir un impact sur le sous-sol.Les régles que l'EPAMSA fixera dans le cahier des charges de cession de terrain pour prévenir/traiter toute pollution ne sont pas précisées dans ce dossier

L'Ae recommande de compléter le dossier par l'éxposé des principaux engagements que le maitre d'ouvrage fera figurer dans les cahiers de charges de cession de terrain(CCCT) en matière de prescriptions environnementales et particulièrement en ce qui concerne le risque de pollution des eaux

L'Ae recommande de compléter le dossier concernant les volumes prévisibles d'eaux pluviales à évacuer,les capacitées des sols à les accueillir selon, les différentes techniques envisagées et plus globalement les mesures prises afin de respecter les dispositions fixées par le SDAGE

 

_La pratique du nautisme peut engendrer des pollutions liées notament à l'emploi de moteurs thermiques ou à la dégradation des eaux par des plaisanciers ou par des promeneurs indélicats sur les berges ou les pontons.Ce risque n'est pas pris en compte dans le dossier.

L'Ae recommande également de préciser les mesures envisagées pour réduire les pollutions générées par les activitées humaines à proximité des berges,sur les pontons et sur les itinéraires de circulations douces.


_L'étude  relativise les incidences indirectes liées à l'augmentation de la fréquentation du milieu naturel par le public,en considérent que la fréquentation du site et donc le dérangement lié,sont déjà d'un niveau élevé,comparable à celui de la situation future.Au regard de l'importance du projet envisagé,cette affirmation mériterait d'être davantage étayée 

L'Ae recommande que les conclusions relatives au SIC d'une part et à la ZPS d'autre part ,soient clarifiées dans l'évaluation d'incidences Natura 2000,conformement aux dispositions de l'article R.414-23 du code de l'environnement

L'Ae recommande également que soient précisées les analyses permettant de justifier,au besoin au travers des mesures de suppression et de réduction d'impact envisagées,l'absence d'impact notable dommageable sur les espèces commmunautaires potentiellement affectées par le projet,en particulier du fait des effets indirects liés à l'évolution de la fréquentation du site.Compre tenu de l'incidence réglementaire de ce point,l'Ae recommande également d'affermir l'engagement relatif aux mesures correspondantes.

 

_Les enjeux écologiques du site justifient une analyse rigoureuse de l'impact du projet sur les milieux.Or l'étude ne présente à aucun moment de superposition des enjeux faune/ flore et du parti pris d'aménagement du site.

L'Ae recommande l'énoncé dans l'étude d'impact,pour chacune des espèces remarquables et pour toutes celles qui font l'objet de protections,des mesures précises d'évitement,de réduction ou de compensation des impacts de la ZAC sur leurs milieux.

 

_ Le projet présente plusieurs possibilités de sources énergétiques

L'Ae recommande au maitre d'ouvrage de préciser son étude sur les énergies renouvelables en complétant la description des sources possibles par les orientations retenues par lui

 

_Le projet affiche une valeur cible de 60 kWh/m2/an correspondant à la réglementation technique 2012.Cet objectif n'apparait pas des plus ambitieux puisque les travaux devraient s'achever en 2036.On aurait pu attendre d'un projet dénommé "éco quartier" qu'il devance la réglementation en visant dès aujourd'hui à se rapprocher des règles des BEPOS (batiments à énergie positive) ou qu'il prenne des engagements clairs d'efficacité énergetique à atteindre,via des clauses précices dans les contrats de cession des parcelles à aménager.


_Une étude spécifique sur la circulation à été menée pour le compte de l'EPAMSA .Malgrè la demande des rapporteurs il n'a pas été possible d'en disposer.

L'Ae recommande d'annexer à l'étude d'impact les études déjà réalisées par l'EPAMSA concernant les  déplacements à l'échelle de l'agglomération ,d'en justifier les hypothèses et de prendre en compte ses conclusions dans l'étude d'impact.

 

_ L'étude présente une estimation du coût des mesures en faveur de l'environnement,le détail de l'étude d'impact associe des coût de travaux qui ne correspondent que faiblement,voire pas du tout à des mesures en faveur de l'environnement.Le MOA est invité dans ce cadre à ne prendre en compte que les dispositifs proprement spécifiques à des mesures d'évitement,réduction ou compensation d'impacts environnementaux du projet.

L'Ae recommande au maitre d'ouvrage de ne pas prendre en compte en tant  que mesures environnementales les ouvrages techniques s'imposant de toutes façons au projet ou qui relèvent du parti d'aménagement retenu


_Le résumé non technique composé de 7 pages est placé en début de dossier de crééation.Il est accessible aisément

L'Ae recommande d'y intégrer les remarques formulées dans le présent avis


EN SAVOIR PLUS:(clquez sur les sujets qui vous interessent )

ZAC: Zone d'Aménagement Concerté

S I C:Site d'Importance Communautaire

ZPS:Zone de Protection Spéciale

Article R122-3 II 2° code de l'environnement

Rapport Air Parif qualité de l'air Yvelines 2011

Article R.122-3-II (ancienne version applicable au présent dossier)

SDRIFF 2008 annexe SRCE "continuité écologique ou coupure d'urbanisation à maintenir"

Article R.414-23 du code de l'environnement

MOA :Maitre d'ouvrage

SDAGE:Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux

 

Pous pouvez

recevoir nos articles régulièrement en vous abonnant à la news letter (en haut à droite)

laisser un commentaire car votre avis nous interesse (ci dessous)

signer la pétition en ligne ici

 

 

 

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 15:37

Suite à l'article précedent sur la poussée de l'urbanisme à Rosny sur Seine .Il m'a semblé utile de prendre un peu d'altitude et de vous donner une vision élargie du projet d'éco quartier fluvial Mantes-Rosny  et de son environnement.

 

Tout le monde connait le principe des poupées russes.Nous sommes dans ce contexte.

 

La plus grosse est "Paris métropole internationale"ou " Axe Seine"une mégalopole à vocation internationale du Havre "Seine Gate Away" à Marne la Vallée (aéroport Charles de Gaule),en passant par Paris ,voulue par un président qui a souhaité laisser son empreinte.

Toute la vallée de la Seine "Axe Seine "est concernée par de multiples projets:

urbanisme,activités économiques et industrielles.

transport fluvial accru et plates formes multi modales,activités nautiques.

La Seine à vu augmenter le traffic fluvial de 9% les 10 dernières années et il est prévu une croissance de 200% du trafic de conteneurs.Quelle place restera pour la nivigation de plaisance ?

En bref on y ferait un copié-collé tout le long du fleuve en y multipliant  et concentrant l'urbanisme , l'industrie , les transports,les loisirs et le tourisme, tout en prédendant lui conserver son charme ,ses paysages ,sa richesse en biodiversité et sa fonctionalité écologique.

Y croyons nous une seconde?

Le mot d'ordre est  " Il faut renouer avec le Fleuve "

cliquez sur l'image

(Image JPEG, 1000x370 pixels)

Puis une multitude d' Opérations d'Interet National OIN  dont les maitres d'oeuvre sont les Etablissement Public d'Aménagement  EPA et les Etablissements Publics Fonciers EPF.EPA OIN CDT

 

 

 

Dont l'OIN Seine Aval qui regroupe les 51 communes qui ont signé un contrat cadre avec l'OIN .cliquez sur l'image


download fichier fr cartes.oin

Depuis la signature de ce contrat en 2009, l'EPAMSA, la région ,le département ,les communautés d'agglomération et les communes concernées élaborent le déveleppement de ce territoire.

Voici la vision du développement du Mantois et de la Seine Aval qu'ils ont élaboré conjointement:

La carte du périmètre de l'OIN et les Zones d'Aménagement Différé ZAD où l'Epamsa aménage et l'EPFY exerce son droit de préemption.

Si vous êtes habitant de Seine Aval, vous êtes ou serez concernés ,aujourd'hui ou demain .

PJZAD

Cette lecture vous permet de constater l'ampleur des aménagements prévus dans le Mantois.

Quelques uns sont déjà réalisés.Les terres agricoles payent un lourd tribu.

A terme toute la plaine agricole de Buchelay sera aménagée.

La butte verte,poumon vert du Mantois déjà grignotée se verra complètement encerclée.

 

Zoom sur le Mantois et les périmêtres de ZAD Zone d'Aménagement Différé ou l'EPFY exerce son droit de préemption et l' EPAMSA y aménage.

La lutte contrre l'étalement urbain est la dernière des préoccupations, terres agricoles et naturelles sont grignotées,la butte verte encerclée sera réduite à sa plus simple expression.Les communes s'étendent et se collent sans respect de front urbain et d'espaces de respiration.Les continuités écologiques inscrites au Schéma Directeur d'Ile de France (SDRIF)seront ignorées

ZAD Mantoissource DDT (cliquez ici )

 

Pour accompagner ce développement un nouvel échangeur sera réalisé à échéance 2016.

Cet échangeur doit desservir la zone des Graviers (40 hectares pris sur des terres agricoles) la zone des Marceaux et le futur Eco quartier  fluvial Mantes Rosny.

La dorsale du futur Mantes Université serait prolongée jusqu'à la zone des Marceaux à Rosny sur Seine via la zone des Graviers.

Leroy Merlin déménagerait pour s'agrandir et s'établir à côté dans la zone des Graviers. 

La sortie avant le péage de Buchelay aura une seconde voie.

L'échangeur (payant) se situerait 2 km après le péage ,puis les automobilistes et les futurs habitants de l'éco quartier rejoindraient la RD113  en coupant en 2 la butte verte (le long du tracé du gazoduc).

Rosny sur Seine doit recevoir les voies de garage du RER Eole sur des terrains SNCF mais la municipalité s'y est opposée lors de l'enquête publique car elle préfere à cet endroit construire des immeubles,elle a proposé que ces voies de garages soient implantées dans la butte verte(encore des déboisements).

Les habitants de la Porte de l'Ile de France continueront de passer par l'entonnoir de Rosny puis Rolleboise comme d'habitude!

Sauf que le traffic sera augmenté par l'accroissement de la population à Rosny sur Seine et par la création du futur éco quartier fluvial ( 15 à 18000 habitants )

Rosny sur Seine subira du côté Seine l'urbanisation de l'Eco quartier fluvial Mantes- Rosny ,et du coté plaine de Buchelay le développement économique.

 

Cliquez sur  le plan que nous avons réalisé :

Developpement de la CAMY 2

 

 

Pour rester informés vous pouvez vous abonner à la "news letter " ( en haut à droite )

Vous pouvez écrire un commentaire. (ci-dessous )

Vous pouvez signer la pétition "pour un référendum local" (cliquez sur le lien)


EN SAVOIR PLUS

Qu'est ce que l' EPAMSA ?(cliquez)

Qu'est ce que l' EPFY ? (cliquez )


OPHRYS 78

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 05:46

Un projet peut en cacher un autre.

Au dela du projet d'éco quartier fluvial Mantes -Rosny , qui nous préoccupe par son énormité et les conséquences sur la qualité de vie des riverains et aussi des futurs habitants de ce quartier.

( transports en commun,circulation,pollution,qualité de l'air,déséquilibre emploi/habitat)

 

Il nous a paru interressant de vous donner une vision élargie de l'avenir de Rosny sur Seine vue par la municipalité et la CAMY (1) et dont la réalisation à été confiée à l' EPAMSA  aménageur (2) et à l' EPFY qui à pour rôle de préempter les terrains (3).

 

A ROSNY sur SEINE quels sont les projets d'urbanisation?

Dans un avenir proche plusieurs projets de logements.

( NB:1 logement x 3 personnes / logement = nombre d'habitants équivalents )

 

1 ère tranche  Résidence Paul ELUARD au pont Chapart  ( ouverture dans quelques jours)

85 logements sociaux =72 financés en PLUS + 13 financés en PLAI = 255 habitants (4)

 

Grand Place_entension du centre ville_ sur 2.2 hectares

270 logements = 150 logements en vente sur plan+ 120 logements sociaux = 810 habitants (5)

 

Pasteur/ Gare_sur 6065 m 2

270 logements dont au minimum 30% en logements sociaux = 810 habitants (6)

 

Cerise sur le gâteau

Les Jardins de Seine_Eco quartier Fluvial (côté Rosny )

500 à 700 logements dont 30% logements sociaux = 1500 à 2100 habitants (7)

 

Si nous partons sur la base de 5454 habitants population actuelle (8 et 9)

Rosny sur Seine avec ces 4 projets passerait à minima

de 5454  à 8829 habitants dans un proche avenir,

une croissance de plus de 50 % !

Cela n'a rien à voir avec les besoins liés à l'evolution démographique de la population Française.

Le solde naturel ( différence entre les naissances et les décès ) est en moyenne de 0,49 %  sur le territoire National.

 

Et ce n'est pas fini ,dans les tiroirs restent  encore :

La deuxième tranche de Paul Eluard (autant que la première)

Un projet au dessus du quartier des Baronnes.

Un projet sur les terrains SNCF le long de la rue de Buchelay ( jardins ouvriers SNCF )

 

La vue d'ensemble cliquer sur l'image(seule la partie de l'ecoquartier sur la commune de Rosny est repésentée,mais l'éco quartier s'étend jusqu'au Val Fourré)

ROSNY ET URBANISME 2

 

 

EN SAVOIR PLUS

1) Les membres du conseil communautaire de la CAMY

2) Les membres du conseil d'administration de l' EPAMSA

3) Les membres du conseil d'administration de l'EPFY

4) La résidence Paul Eluard

5) Convention de maitrise foncière pour un programme d'habitat Grand Place

6) Convention de maitrise foncière pour un programme d'habitat Pasteur / Gare

7) Quartier jardin de Seine_Eco quartier

8) Evolution de la population à Rosny sur Seine INSEE

9 ) Population actuelle à Rosny sur Seine

 

 

Comme d'habitude vous pouvez

Laisser un commentaire (ci-dessous)

Vous abonner à la "news letter" pour recevoir nos articles  (en haut à droite)

Signer la pétition pour un référendum local .

 

 

  OPHRYS 78

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 07:28

Le courrier de Mantes du 23 MAI 2012 par Francine Carrière

titre "Eco quartier fluvial Mantes-Rosny :La ZAC est crée"(2)

 

Mais Ils n'ont pas tous dit oui.Dans un proche avenir,vous comprendrez, à vos dépends, qu'ils avaient raison, mais il sera trop tard !

L' Etablissement Public d'Aménagement du Mantois Seine Aval EPAMSA est l'aménageur de

l'éco quartier fluvial Mantes-Rosny

 

Ou en sommes nous concernant le "projet d'éco quartier fluvial Mantes-Rosny"?

 

Fevrier 2009

A Rosny sur Seine comme à Mantes-la-Jolie en réunion de conseil municipal les Maires sollicitent le vote des élus ,en urgence,pour un projet de 2000 logements entre Mantes et Rosny.Toute l'information qui leur est donnée tient sur 1/3 de page,mais il faut voter. voir (6)

10 Octobre 2011

Début de la concertation,le projet est maintenent passé à 5 ou 6 000 logements.

Aucunes des études générales ne sont disponibles pendant cette concertation.

Cependant en JUILLET 2010 une convention de participation aux études préalables à été signée entre l'EPAMSA,la CAMY Mantes la Jolie et Rosny sur Seine pour un montant global de 560 000 €

Ces études devaient porter sur les points suivants:

Circulation,urbanisme,transport en commun,sols(dépollution?),programmation des produits logements,étude d'impact environnementale.Ou sont ces études,votées un an avant le début de la concertation ?

15 Février 2012

Clôture de la concertation

5 Mars 2012

Conseil municipal de Rosny / Seine,bilan de la concertation,adoption du dossier de création de ZAC

20 pour(majorité PS) ,6 contre (opposition UMP),1 abstention G Dutronquay (PCF)

25 Mars 2012

Conseil d'administration de l'EPAMSA,bilan de la concertation,adoption du dossier de création de ZAC

Nous ne connaissons pas la répartition des votes.

15 Mai 2012

Conseil communautaire de la CAMY,bilan de la concertation,adoption du dossier de création de ZAC

Pour :la majorité du conseil de la CAMY

Contre:M Guillamaud (UMPRosny sur Seine)voir(4) D Andréolety (F D G Magnanville)

Abstention:S Boureille( maire DVD Follainvile Dennemont) GDutronquay(PCF Rosny Sur Seine)

21 Mai 2012

Conseil municipal de Mantes-la-Jolie,bilan de la concertation,adoption du dossier de création de ZAC

Pour:UMP, PS

Contre: Décil ,PCF voir(5)

Abstention:R Atroussy PS

maintenant que l'EPAMSA ,la CAMY et les 2 communes ont approuvé le dossier de création de ZAC,prochaines étapes:

Le préfet donne son aval en prennant un arrété de création de ZAC

Enquête publique pour modification simplifiée du PLU.

A SOULIGNER

L'empressement de Mme DESCAMPS à faire adopter dès le 5 Mars le dossier de création de ZAC alors que le conseil d'administration de l'EPAMSA ne l'adopta que le 25 Mars.

  Il était dit dans le bulletin municipal "Le conseil d'administration de l'EPAMSA va déliberer sur le dossier de création de ZAC... les villes rendront ensuite leur avis ".Ce n''est pas ce qui s'est passé !

Le flou du projet :D Braye déclare(dans le B M de Mars)"sur Rosny sur Seine,il n'y aura pas plus de 700 logements"à Rosny sur Seine.

Madame DESCAMPS en réunion de conseil de la CAMY déclare"10% des logements seront construits sur Rosny"

Une grande leçon de mathématiques de la part de Mme DESCAMPS qui nous dit que 10% de 5000= 700.

Ou bien alors s'agit-il de 7000 logements? alors 10% de 7000=700 le compte est bon.

A Rosny sur Seine on ne peut pas dire que règne la transparence,les Rosnéens ne sont que rarement tenus au courant des comptes rendus des conseils municipaux ou bien de façon épisodique.

Dans le bulletin municipal de Janvier 2012 on a le cpte rendu du conseil du 28 Novembre ,puis dans celui de Mars le cpte rendu du conseil du 30 Janvier .

A ce jour Mme DESCAMPS n'a pas daigné,via le bulletin municipal,informer ses administrés de l'adoption du dossier de création de ZAC,pourtant cette décision aura de lourdes conséquences sur l'avenir des Rosnéens et par extension sur tous les contribuables de la CAMY.

A N'Y RIEN COMPRENDRE

L'étonnant revirement du président de la CAMY, Dominique BRAYE en septembre 2011 il déclare:

"Je ne participerais pas aux réunions de concertation"..."l'échangeur A13 ne suffira pas à resoudre l'accés à ce quartier".."la cadence de construction dans les 51 communes de l'OIN est fixée à 2500 logements/an dont 600 pour le Mantois,nous dépassons ce niveau " voir (1) en bas de page

Le 15 MAI 2012 (9 mois après,alors que rien n'a changé) lors de la réunion de conseil communautaire il déclare:

"Je veux féliciter la volonté des élus Mantais de participer à l'effort de construction de logements,Michel Vialay et Jean Luc Santinni ont étés présents dès le départ à tous les ateliers de travail autour du projet"

INQUIETANT A JUSTE TITRE

En réponse aux éloges de D Braye le 15 Mai en conseil communautaire,Paul Martinez maire de Buchelay répond:

"S 'ils ont étés moteurs du projet,je m'étonne et je m'inquiète qu'aujourd'hui les élus de Mantes la Jolie soient absents.J'ose espérer qu'ils ne font pas marche arrière".

Aucun élu de Mantes-la-Jolie à cette réunion alors que c'est M Vialay qui est,avec F Descamps,à l'initiative du projet !

Ainsi,lorsque ce projet tournera au cauchemar ,la majorité Mantaise pourra dire: "Nous n'avons pu que signer car tout le monde avait déjà dit oui ! D'ailleurs nous n'avons pas participé au vote lors du conseil de la CAMY le 15 Mai".

Inquiétant aussi,l'arrivée de nouvelles communes au sein de la CAMY en 2013,elles n'auront pas voté pour ce projet mais devront pourtant bien,par solidarité,en payer la facture. voir(2)en bas de page

A SALUER

L'integrité,la lucidité,le courage des élus qui n'ont pas suivi la majorité.

Soucieux de leur fonction,ils n'ont pas suivi l'avis de leur groupe politique ou majorité municipale.

Pourquoi du courage?

Parce qu'il ne fait pas bon s'opposer aux projets portés par  l'EPAMSA,une élue de Bonnières en à déjà fait les frais lorsqu'elle s'opposât à la création de la ZAC à Bonnières.

Parce que d'autres n'en pensaient pas moins,mais ils n'ont pas risqué de le dire,par peur de perdre leur délégation.

Bien que d'horizons politiques différents,ils ont le souci du denier public et du bien être des administrés.

Nous les saluons bien bas et n'hésiterons pas à mobiliser la popullation si,par represailles ,ils venaient à perdre leur délégation.

Nous invitons les administrés à prendre contact avec eux et à les rejoindre dans leur opposition.

ILS N'ONT PAS DIT OUI

( Ils sont de divers courants politiques )

NON_M.Guillamaud Rosny sur Seine_ UMP _ rosny avenir_ voir(4)en bas de page

NON_D. Andréoty Magnaville_ FDG_mairie de magnanville

NON_ M .Jammet Mantes la Jolie_ PCF_ marc.jammet _voir (5) en bas de page

NON_ J. Mariojouls Mantes la Jolie _Décil_mairie de Mantes la Jolie_voir (6) en bas de page

ABSTENTION_R .Atroussy Mantes la Jolie_ PS_mairie de Mantes la Jolie

ABSTENTION_ S .Boureille Follainville-Dennemont _DVD_ mairie follainville-dennemenont

ABSTENTION_ G. Dutronquay Rosny sur Seine_ PCF_mairie de Rosny sur Seine

 

EN SAVOIR PLUS

(1) Article du Courrier de Mantes du 11 Septembre 2011 par Francine Carrière

"Le président de la CAMY Dominique BRAYE émet des réserves"

(2) Article du courrier de Mantes du 23 Mai 2012 par Francine Carrère

"Eco quartier de Mantes-Rosny :la ZAC est crée"

(3)Article Le Parisien du 13 02 2012 _échangeur A13_

"Dominique BRAYE déclare"J'étais à deux doigts de ne pas signer"

(4)Article Rosny avenir du 15 Mai 2012 par Michel Guillamaud

Intervention au conseil de la CAMY le 15 Mai 2012

(5)Article Marc Jammet du 25 Mai 2012

Le bilan de la concertation est approuvé à Mantes la Jolie

(6)Article Decil par François Duchamp 28 Avril 2009

"Eco quartier et boule de gomme"

(7)Article Marc  Jammet 16 Novembre 2010

eco quartier fluvial regardons- y de plus près

 

Vous pouvez laisser un commentaire

Vous abonner à la "news letter"

Signer la pétition en ligne (cliquez ici )

 

 

 

  OPHRYS 78

Repost 0
Published by lautreechoduquartierfluvial - dans Projet
commenter cet article

Présentation

  • : eco quartier fluvial Mantes Rosny l'autre echo du quartier fluvial
  • : Lanceurs d'alertes. contre l'urbanisation intensive. contre l'éco quartier fluvial Mantes Rosny. Faire entrer la nature en villes,OUI . Faire entrer la ville dans la nature,NON Pour une autre vision du developpement durable. Contre le green washing. Pour un développement équilibré. Pour la protection de la biodiversité.
  • Contact

Recherche